La 21e édition du “Festival des Libertés” se déroulera plus tôt qu’à l’habitude cette année, du 13 au 22 octobre prochains, en raison des modifications apportées au calendrier scolaire francophone. Nous aurons à nouveau le grand plaisir de vous accueillir au Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Malgré l’incertitude et les défis individuels et collectifs qui nous attendent dans les mois à venir, nous demeurons résolus dans notre démarche et notre engagement sociopolitiques.

La thématique que nous avons choisie cette année est “Déchaîner les liens”. En cette période marquée par une instabilité continue, par l’omniprésence de la guerre et de ses conséquences humaines et économiques, la question de la solidarité se pose avec acuité. Les frontières de la solidarité et les questions concernant les responsabilités des uns et des autres apparaissent comme autant d’enjeux concrets, et non seulement comme des questions théoriques ou hypothétiques.

Après une période où les formes de solidarité étaient confinées de toutes parts, la nécessité de “déchaîner les liens” est vitale. Et cela ne se limite pas seulement aux conséquences de la guerre, comme c’est le cas avec l’accueil des réfugiés ukrainiens et la question de la légalité, ou non, de la solidarité avec les migrants. Les formes de solidarité mises en discussions dans ce numéro, ainsi que dans la programmation du Festival, se déclinent à travers des interrogations face aux questions de genre, de colonialisme, d’idéologie, de soin, de militantisme, de crise écologique, de sécurité sociale, de précarité et de solidarité au-delà des frontières. Outre le fait de s’engager dans la lecture des articles ou de se déplacer au Théâtre National, interroger la question de la solidarité implique de partir à la rencontre de l’Autre, mais aussi de soi-même, et de se demander quelles responsabilités nous incombent en tant que citoyennes et citoyens. Déchaîner les liens, c’est transcender les lieux communs, les habitudes, les traditions, voire les frontières, mais aussi imaginer

de nouvelles formes de solidarités dans un monde en perpétuel changement. Si, à l’origine, la notion de solidarité était contraignante et donc étroitement liée à celle de responsabilité, nous croyons néanmoins en son potentiel émancipateur et à l’interdépendance qui lie chacune et chacun d’entre nous dans l’aménagement d’une société réellement ouverte et démocratique, garantissant l’exercice concret de nos droits et libertés.

Nous vous invitons à venir nombreux au Festival des Libertés afin de partager et d’explorer ensemble les perspectives présentes et futures à travers les débats, l’exposition, les concerts, les documentaires et les pièces de théâtre… Autant de miroirs de la myriade de possibilités qu’il nous appartient d’esquisser ensemble pour bâtir un avenir solidaire, sans sacrifier le respect des droits et libertés de toutes et tous.

Dans la même catégorie

TELS QUELS

TELS QUELS

Membre de Bruxelles Laïque depuis 2005, l’asbl TelsQuels, a été fondée en 1981 dans le but de rompre avec la...

Share This